Le métier de documentaliste : un malentendu depuis plus de trente ans - Documentation Rouen

Le métier de documentaliste : un malentendu depuis plus de trente ans

Sur Défidoc, Didier Frochot propose une réflexion sur le métier de documentaliste.

Né des besoins de l’entreprise, ce métier est avant tout issu d’une démarche empirique -entre secrétaire et bibliothécaire-, même si l’apport de personnalités comme Paul Otlet et Henri La Fontaine et plus tard, Jacques Chaumier, considéré comme le père de la chaîne documentaire, est indéniable.

Didier Frochot fait un plaidoyer pour une refondation du métier qui, selon lui, passerait par la création d’une véritable école d’ingénieurs en gestion de l’information dans laquelle on apprenne autant les sciences de gestion que de vraies méthodes intellectuelles de maniement de l’information et de la connaissance – et pas seulement le catalogage, l’indexation et le résumé...

À lire sur défidoc

Répondre à cette brève

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Partenaires

Autres brèves

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?