Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Parcours d’éducation artistique et culturelle > Promouvoir et partager ses lectures dans un défi numérique
Publié : 13 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

Promouvoir et partager ses lectures dans un défi numérique

Participer au défi Babelio Ado+ avec une classe de 2nde : un moyen de promouvoir la lecture et de découvrir de nouveaux outils numériques

Le défi Babelio est un défi-lecture qui utilise réseaux sociaux et outils numériques pour échanger avec d’autres jeunes lecteurs, et afin de produire des objets littéraires (booktrailers, nuages de mots-clés, photos-montages etc.)

Ce défi s’adresse particulièrement au niveau CM2/6e (Défi Babelio Junior) ainsi qu’au niveau 3e/2nde (Défi Babelio Ado+). Selon le niveau de lecture de vos élèves, vous pouvez l’étendre jusqu’en 5e en collège, et jusqu’en première pour le lycée. Nouveauté pour l’année 2018-19, une sélection 5e/4e.

Le but est de lire collectivement la sélection de titres proposée par les enseignants et les participants de la session précédente (30 ou 40 titres selon le niveau).
Ainsi chacun peut choisir le titre de son choix et aller à son rythme.

Les organisatrices du défi proposent régulièrement des défis, mais ils ne sont pas imposés, chaque participant est libre d’y participer ou non sur l’année scolaire. (libre à vous d’en inventer d’autres ! ) A la fin de l’année en mai, un grand quiz final propose un questionnaire à choix multiples portant sur l’ensemble de la sélection.

L’ensemble des enseignants participants communique, mutualise, grâce à un groupe sur Google+. De nombreux outils/pistes pédagogiques y sont proposés. Toutefois il est parfois difficile de s’y repérer parmi tous les messages.

Pour finir, les classes les plus actives sont récompensées pour l’ensemble de leurs productions et selon leur réussite au grand quiz final.

Concrètement, après deux années d’expérience en lycée sur le niveau Ado + (classe de 2nde), ce qu’il faut retenir :

- Ce défi permet de découvrir un réseau social littéraire Babelio
Toutefois les élèves ont montré peut d’intérêt pour ce réseau, une classe au profil plus "littéraire" serait peut-être plus intéressée,

- Les élèves se sont prêtés au jeu de la lecture collective, gagnés par un esprit de compétition, certains nous ont avoué apprécier la lecture de quelques titres alors qu’ils n’aiment pas lire habituellement,

- Ce défi a été réalisé en collaboration avec une enseignante de lettres et une enseignante d’anglais, professeur principale de la classe et/ou en charge de l’AP, (support horaire utilisé pour travailler autour du défi)

- Découverte d’une autre façon de résumer une lecture : réaliser un nuage de tags (mots-clés) autour d’une lecture, réaliser un photo-montage afin d’en faire deviner le titre, réaliser un quiz sur Babelio, publier son avis sur Esidoc. Le professeur de lettres développe ainsi la notion d’argumentation au programme.

- Un partenariat avec la médiathèque du secteur permet de diminuer le coût d’acquisition de la totalité de la sélection (plus de 400€), certaines proposent des conventions de prêt à destination des collectivités. La mise en valeur des réalisations des élèves au sein de la médiathèque est un bon moyen de valoriser le travail des élèves (affichage des photos-montage, des nuages de mots-clés, lien vers les productions numériques sur le site de la médiathèque). Une visite de la médiathèque peut-être organisée en début d’année.

- La découverte des outils numériques permettant de créer des nuages de Tags, de réaliser des bandes annonces littéraires, de participer à un sondage en ligne, permettent de travailler des notions info-documentaires comme l’identité numérique, la présence numérique, les supports du publications, l’autorité.

- Il faut choisir les activités à mener en fonction de la qualité du réseau informatique de son établissement, par exemple la réalisation de booktrailers (avec plusieurs élèves en simultané sur le même site) nécessite une bonne connexion,

- Le temps nécessaire à la gestion du prêt des ouvrages, les contraintes techniques liées au matériel, sont à prendre en compte,

- L’équipe encadrante doit être en mesure de lire le plus possible de livres pour accompagner les élèves,

- Le professeur-documentaliste peut endosser le rôle de coordonnateur du projet afin d’impulser les activités pédagogiques, de rappeler les échéances, de gérer le prêt des documents, communiquer avec l’ensemble de l’équipe pédagogique.

Webographie autour du défi Babelio :
- Le site du défi Babelio
- La sélection 2018-19
- Les productions numériquesdes élèves du Lycée Thomas Corneille
- Quelques tutoriels, fiches méthodes
- Exemple de fiche projet Defi Babelio
- Le réseau social littéraire Babelio
- Sur twitter : @DefiBabelio Défi Ado+ @saomalgar @caro_albertini Défi Junior @orbe250 @DanyDocCDI

Répondre à cet article

1 Message