Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Médias scolaires > Un projet de webradio en établissement
Publié : 14 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

Un projet de webradio en établissement

Démarrer un projet radio en établissement est une expérience très enrichissante. Avant de se réunir avec des collègues pour réfléchir à ce projet, il peut être utile de prendre quelques repères et quelques appuis locaux.

Les appuis possibles

  • Le CLEMI (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information), représenté dans l’Académie par Edouard Bessière permet de bénéficier d’un accompagnement et de connaître les dispositifs dans lesquels le projet serait éligible (résidence de journaliste par exemple).
  • Le réseau Canopé peut apporter une aide précieuse en terme de formation (élèves et équipe) et de prêt de matériel.
    A Evreux, deux studios sont disponibles au prêt dont un est réservé à la formation. Jean-Denis Robiolle accompagne les enseignants porteurs d’un projet sur une classe ou un établissement. Des exemples de réalisation en web-radio et web-télévision sont consultables sur l’ENT mutualisé. Une convention a été signée entre le Conseil départemental et l’atelier Canopé pour l’année 2018, permettant aux collèges de l’Eure de bénéficier d’un prêt de matériel et de formations sur site. Renseignements au Canopé Evreux 02.32.39.00.61
    A Mont-Saint-Aignan, Frédéric Rabat est le référent webradio.

Les associations complémentaires de l’Éducation nationale bénéficiant d’un agrément académique.
La liste de ces associations est régulièrement mise à jour.

  • Bernay Medias Diffusion (Radio Sensations Normandie), 4 rue de la Comédie
    27300 Bernay, tel. : 02 32 29 79 79 ou 06 64 41 36 39 (N° agrément 18-14-19)
  • Association de Gestion des Oeuvres Educatives et de Loisirs (AGOEL) –Radio RC2
    38 A route de Sahurs – Bât.62, 76380 Canteleu. Tel : 02 35 36 34 08

Financement

Le financement peut être demandé pour des formations sur site, dans le cadre notamment du parcours citoyen, particulièrement si cela concerne la création d’un média d’établissement. Dans le portail métier, un formulaire permet de faire une proposition de stage sur site, avec l’accord de votre hiérarchie.

On peut également s’appuyer, pour la partie équipement, sur une demande spécifique de matériel pédagogique auprès de la collectivité de rattachement, en veillant à inscrire le projet dans le volet numérique du projet d’établissement.

Enfin, pour compléter le budget, et dans le cadre d’un travail sur l’engagement citoyen, on peut faire appel à un financement par :

  • le Comité d’éducation pour la santé et la citoyenneté de l’établissement,
  • Le Conseil de vie lycéenne (le Conseil académique de vie lycéenne lance annuellement des appels à projets, par circulaire envoyée aux établissements courant février) ou le Conseil de vie collégienne
  • La Maison des lycéens ou le Foyer socio-éducatif
Atelier radio au lycée Senghor, décembre 2017
Dans le cadre du projet Radio Normandie Jeunes, premier atelier pour le club radio de l’établissement, animé par les professionnels de l’association Zones d’Ondes.

Il peut, plus largement, entrer dans un dispositif d’appel à projet d’éducation aux médias :

Le matériel

Les solutions peu onéreuses
Vous pouvez dans un premier temps emprunter un studio mobile au Canopé. Il est également envisageable, en travaillant en collaboration, d’exploiter le matériel de langues lorsqu’il est disponible (enregistreurs numériques).

Un logiciel de montage audio gratuit est également essentiel, Audacity ou Reaper étant les deux logiciels les plus courants.

Pour être autonome ?
La plupart du temps, un achat de micros USB à brancher directement sur un ordinateur, et d’un enregistreur numérique de bonne qualité peut suffire pour débuter. Il faudra tout de même s’assurer que les postes informatiques dont vous disposez ont tous une carte son. Cependant, c’est parfois l’aspect "studio" qui a un effet motivant chez les élèves.
Il faudra également penser l’achat de petit matériel comme des cartes SD (pour l’enregistreur numérique), des piles (penser aux rechargeables... et au chargeur !), des casques de bonne qualité, et des prises double-jack de manière à pouvoir brancher 2 casques sur un même poste informatique.

Pour un studio plus complet, l’académie de Versailles propose des références de matériel précises. Attention cependant, un table de mixage avec des faders au lieu de potentiomètres s’avère plus facile à utiliser. Il peut également être utile de prévoir des bras de micros permettant d’absorber le bruit sourd des inévitables coups de genoux dans les tables...
Pour un studio avec la configuration proposée, compter environ 700 €.

En ce qui concerne les fournisseurs, plusieurs magasins spécialisés en musique et hi-fi sont accessibles par Internet et acceptent des paiements par mandat administratif (attention à toujours signaler tout cela pour l’établissement d’un devis).

Se former

En dehors des formations déjà signalées proposées par les ateliers Canopé, le Clémi organise régulièrement des formations à la webradio, et un stage était, ces dernières années, proposé au PAF. Il reste également la possibilité de s’auto-former grâce au parcours M@gistère proposé par l’académie de Versailles "Créer et animer une web-radio avec les élèves".

Diffuser

La solution la plus facile à mettre en oeuvre est le podcast, ou écoute à la demande. Le serveur académique http://podcast.ac-rouen.fr/ permet de déposer rapidement des fichiers audio et de les mettre à disposition. D’autres sites proposent les mêmes types de service, mais il faut veiller aux conditions générales, et à rester totalement maître de l’utilisation faite des contenus.

Avant toute diffusion, le professeur-documentaliste sera particulièrement vigilant au respect du droit d’auteur et aux autorisations requises :

  • Autorisation de captation de la voix d’un mineur ou d’un majeur (sur la Boîte à outils d’Internet responsable)
  • Sélection d’effets sonores libres de droit ou sous licence ouverte
  • Déclaration éventuelle à la Sacem pour diffusion musicale (Forfait annuel de 80 € hors taxes en juin 2018)