Vous êtes ici : Accueil > Culture professionnelle > Les médias > Web > Les flux RSS

Documents joints

Publié : 3 mai 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF
Dernière modification : 23 septembre 2013

Les flux RSS

Les flux RSS sont devenus l’un des outils essentiels pour faire face à l’afflux démesuré d’informations. Nous vous présentons ce que sont les fils RSS, les outils nécessaires et leur typologie ainsi que quelques sites incontournables, nous semble-t-il, dans notre travail en documentation et en veille documentaire.

Les fils RSS sont l’un des outils à notre disposition afin de faire de la veille documentaire (diaporama : la veille documentaire) dans les galaxies du web. Non seulement, ils deviennent quasi-indispensables pour effectuer une veille, quelque soient ses formes, mais ils sont aussi une autre façon de naviguer dans la toile.

Je ne vais pas m’appesantir sur la définition, le fonctionnement des fils RSS car nombreux sont les sites qui y ont parfaitement répondu . Cependant, il est nécessaire de survoler rapidement le sujet afin de comprendre l’utilité de tels outils, avant d’aller plus loin dans leur utilisation.

Voici trois sites ou pages présentant des définitions riches et complètes de ce que sont les fils
RSS.[http://www.ifeedgood.com/ : ce site propose une découverte multimédia des fils RSS (définition, comment s’abonner, comment lire un flux ?). le 8 avril 2007
http://savoirscdi.cndp.fr/culturepro/boiteoutils/rss/RSS.html : article de Savoirs CDI sur ce que sont des fils RSS. Clair et concis. Le 8 avril 2007.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Really_Simple_Syndication : définition et liens de l’encyclopédie libre Wikipedia. Le 8 avril 2007.]]

Définition :

Pour faire simple un fil RSS est une mise à jour dynamique d’un site ou d’une partie de site (certains sites mettent des fils RSS sur une rubrique de leur site : les médias écrits entre autre). Ces mises à jour ou fils permettent de présenter un résumé succinct des nouvelles pages. Ces mises à jour peuvent être centralisées, grâce à un abonnement en ligne (syndication de contenu = abonnement à des flux RSS = affiliation), dans un logiciel de lecture appelé agrégateur. Cet agrégateur peut lire indifféremment les différents formats de fils RSS (RSS1.0, RSS 2.0, Atom, RDF, ...).
 [1]

Les formats RSS et Atom [2] sont des formats de documents basés sur le protocole de publication, XML.

Bref, un fil RSS ou canal RSS ou RSS Feed ou flux RSS permet de suivre les mises à jour de votre/vos site(s) web favori(s) sans démultiplier le temps de consultation de vos bookmarks.(diaporama)

Ce fil vous mène vers un résumé qui mène lui-même vers le site source.

Avantages et inconvénients :

1- avantages

Ces agrégateurs peuvent centraliser de nombreux fils RSS venant de sites très diverses. Le temps de consultation est ainsi considérablement réduit. Certains comme Netvibes peuvent ainsi centralisés un nombre infini de fils RSS dans une infinité d’onglets/catégories (source Netvibes.com).

Ces lecteurs qui présentent des résumés permettent ainsi de faire un tri dans les informations reçues. Même si le résumé est court et parfois peu informatif, il ne faut pas oublier que le site que vous aurez à consulter a déjà été validé par vos soins. Vous avez fait le choix de l’ajouter à vos favoris. Vous le reconnaissez comme digne d’intérêt. Le bruit documentaire en sera donc moindre.

Le troisième avantage est la simplicité d’utilisation (abonnement et désabonnement à un fil) de ces agrégateurs. Ces derniers se présentent sous différentes formes (je vous les présenterais un peu plus loin).

Possibilité de faire une sauvegarde de ces abonements grâce à une sauvegarde sous forme d’un fichier OPML. [3]

2- inconvénients

Le bruit documentaire est le principal inconvénient de ces outils. En effet, vous vous abonnez à des fils RSS mais sans savoir si ce que vous recevrez dans votre agrégateur vous intéressera. Cependant vous étant abonné à ce fil RSS, vous devez déjà avoir fait un travail de tri dans la multitude des sites disponibles, que vous avez consultés et validés.

La redondance est un autre fléau des agrégateurs. En effet, nombreux sont les sites qui traitent de la même information sans forcément apporter grand-chose de plus à chaque fois. Ce problème est très présent dans les médias qui ont installés des fils sur leurs sites et aussi, parfois, dans les blogs professionnels autour de la veille documentaire et de la documentation. Les blogeurs reprenant sans vergogne les articles des autres blogeurs (mais tout en les citant ou en créant simplement un lien vers le document).

L’accumulation de fils sur votre agrégateur alourdie votre lecture mais quelques principes de bases peuvent vous permettre de résoudre cet inconvénient : catégories de classement, paramétrage de l’ergonomie de l’agrégateur, limite arbitraire dans le nombre d’abonnements, ... Cela va de soi, mais le temps dont vous disposez vous obligera à faire des choix et à mettre à jour de manière continuelle vos abonnements.

Les différents types d’agrégateurs :

La liste des annuaires, des moteurs et des agrégateurs n’est qu’une vaine tentative pour vous décrire l’univers des flux RSS. En effet, au niveau des agrégateurs, l’évolution de l’offre est telle qu’il est difficile d’en faire un panorama complet. Tandis que pour les annuaires et moteurs, les services qu’ils offrent sont toujours en pleine croissance.

Nombreux sont les agrégateurs qui sont en version « beta », c’est-à-dire gratuit mais et surtout en pleine construction. Pou combien de temps Netvibes, Protopage, Feedreader vont-ils encore restés disponibles gratuitement ?

Les agrégateurs se répartissent en plusieurs catégories que nous allons rapidement expliquer. Nous fournirons aussi une présentation d’un des exemples donnés sous forme d’un fichier PDF.

1- en ligne :

Grâce à leur fonctionnement en ligne et à la possibilité de les paramétrer à l’infini,vous pouvez créer un bureau virtuel de flux RSS. Ce bureau est récupérable sur n’importe quel ordinateur dès que vous avez entré vos identifiant et mot de passe. Cela permet de suivre vos lectures depuis n’importe où.

Vous n’avez rien à installer sur votre ordinateur. Il s’agit d’un service gratuit que vous pouvez personnaliser de manière plus ou moins importante selon les fonctionnalités proposées par l’équipe ayant réalisé cet outil.

Ils sont très proches les uns des autres quand à leur modus operandi. La différence se fait principalement sur les possibilités plus ou moins étendues de paramétrages ( ergonomie, widgets , ...).
 [4]

Chaque outil apporte des fonctionnalités différentes : métamoteur, blog, bloc-notes, ...

RSS feed (www.rss-feed.org)

Meta RSS (www.metarss.com) : présence d’un métamoteur (ifind)

Bloglines ( www.bloglines.com)

Netvibes (Pdf : Netvibes) (www.netvibes.com) : quelques tutoriels sous différents formats
 [5]

Google personnalisé (www.google.fr) (Pdf : My Google)

My Yahoo (http://e.my.yahoo.com) :

Protopage (www.protopage.com) (Pdf : Protopage)

2- implantation sur un poste :

Il s’agit d’un logiciel que vous installez sur votre poste. Vous ne pourrez pas lire sur un autre agrégateur vos abonnements sauf si ces agrégateurs vous donnent la possibilité de faire des sauvegardes (au format .opml
 [6]) et de pouvoir les copier d’un poste sur un autre.

FeedReader (www.feedreader.com)

RSS Reader (www.rssreader.com)

NewsMonster (www.newsmonster.org)

Newzie (www.newzie.com)

RssBandit (www.rsbandit.org) ( Pdf : RssBandit)

3- affilié à un logiciel de messagerie :

Vous recevez vos abonnements par l’intermédiaire de courriers électroniques.

Rmail (www.r-mail.org) :

NewsGator (Outlook)

Thunderbird (Pdf : Thunderbird)

4- affilié à un navigateur :

Grâce à ce dispositif, vous pouvez consulter vos abonnements à vos fils par l’intermédiaire de votre navigateur favori. L’un des problèmes est l’ergonomie de vos abonnements qui n’est pas forcément « agréable » à voir. Mais le but premier des flux n’est pas d’avoir des pages « bien léchées » mais plutôt des informations pertinentes et mise à jour de manière extrêmement dynamique.

Afin de profiter de ces agrégateurs, il vous faudra installer des plug-ins dans votre navigateur. Il en existe plusieurs pour chaque navigateur. Vous ne trouverez ici qu’un exemple d’agrégateurs affiliés à votre navigateur.

Sage pour Firefox (Pdf : Sage (Firefox))

Internet explorer 7.0 au minimum

Opera

Des versions existent aussi pour les autres OS (Linux et Mac)

Ressources en ligne :

Je vais vous présenter dans cette rubrique quelques annuaires et moteurs de recherche de fils RSS.

1- annuaires de recherche :

La plupart des annuaires comme des moteurs de recherche offrent d’autres services qu’un simple outil de recherche. : des blogs, des tutoriels, parfois un métamoteur, ...

RSS Feeds : www.rss-feed.org

2RSS : www.2rss.com

rssReporter : www.rssreporter.net

RSSLocator : www.rss-locator.com

Plazoo : www.plazoo.com

Lamooche : www.Lamooche.com ; annuaire français

2- Moteurs de recherche

Feedster :www.feedster.com)

Technorati www.technorati.com) (Pdf : Technorati)

Yahoo www.yahoo.fr)))

Exalead : www.exalead.fr (Pdf : Exalead)

3 - suivi de recherche dans le Web 2.0 et recherche dans la tagosphère

Zewol :www.zewol.net, il permet de suivre une recherche par mots-clés grâce à un abonnement à un fil RSS. Chaque fois qu’une mise à jour du résultat à votre équation de recherche sera disponible en ligne, un flux vous sera communiqué. (Pdf : Zewol)

Les trois moteurs suivants ne concernent pas directement les flux RSS. Cependant, il m’a semblé intéressant de les inclure dans cette partie car ils fonctionnent sur le même principe que Zewol : la recherche par tags. Il est donc intéressant de les étudier et de les utiliser car nombreux sont les blogs et sites qui utilisent cette technique. Une approche plus large est donc nécessaire afin de comprendre les enjeux documentaires et pédagogiques auxquels nous devront faire face dans les années, ou plutôt les mois à venir.

Un membre du pôle de compétences fera certainement un petit compte-rendu de ce nouvel axe de travail sur le Web 2.0 ou web social. Bonne découverte à toutes et tous !

Les tags [7] sont des mots clés que chaque internaute ou webmaster de blog disposent sur ses agrégateurs, moteurs de recherche ou blog afin de donner une signification au contenu des pages présentées ou retenues. Nous pouvons les rencontrer sous la forme de nuages de tags (exemple) ou de liste de tags (exemple). La taille importante de la police de caractère par rapport aux autres mots signifie alors que ce mot clé est plus utilisé que les autres.

Tagnautica :www.quasimodo.com/tagnautica.php, véritable réussite graphique de ce moteur de recherche par tags auxquels sont affiliés les autres tags choisis par les internautes. Il travaille exclusivement sur Flicks (moteur de recherche de photographies) (Pdf : Tagnautica)

Keotag www.keotag.com

Del.icio.us : del.icio.us (Pdf : Del.icio.us)

Afin de faire un tableau complet, nous vous présentons un autre outil qui nous semble intéressant dans le cadre de la gestion de vos flux RSS.

En effet, nous avons vu que les agrégateurs ne peuvent que centraliser ques les sites ayant installés un fil RSS sur leurs pages. Mais qu’en est-il pour les autres. Une solution est l’utilisation de Page2rss (http://www.page2rss.com/).

Cet outil vous permettra de créer un fil RSS sur une page n’en disposant pas.
Tout bêtement, il s’agira (à moins que mon expérimentation soit un peu trop succincte) de créer un module/widget avec ce site mais sans résumé. Ce qui revient à en faire un marque page/favori comme dans votre navigateur préféré.

Quelques sites de veille documentaire et en documentation que l’on vous conseille :

Il ne s’agit pas ici de faire un état des lieux des ressources en ligne disponibles et présélectionnées mais plutôt de donner quelques références que nous utilisons et auxquelles nous sommes abonnés par l’intermédiaire de notre agrégateur. La liste n’est donc pas exhaustive et sera mise à jour continuellement.


1- veille documentaire

+ Les URFIST ont de nombreux fils RSS professionnels (ressources en ligne, analyse de nouveautés, ...). http://urfist.univ-lyon1.fr/ (Lyon) ; http://urfistinfo.blogs.com/urfist_info/ ; ...

+ Outils froids : (blog d’un professionnel des sciences de l’information). Vous y trouverez des articles de fond tirés d’une revue professionnelle ainsi qu’une veille documentaire au niveau informatique. www.outilsfroids.net

+ Vtech : « Le blog de la veille technologique et de l’intelligence compétitive » comme il se dénomme lui-même. http://vtech.canalblog.com

+ Pointblog.com : « le magazing du blogging ». Vous y trouverez de nombreuses ressources en ligne et des sélections de blog, podcast, videoblog, ... www.pointblog.com

+ Ifeedgood : Un blog spécialisé sur le RSS. www.ifeedgood.com

+ LaMooche.com : cet annuaire français de flux RSS, dispose aussi d’un blog, d’un onglet d’actualités informatiques, de tutoriels sur la veille documentaire. www.lamooche.com

+ InternetActu.net : site spécialiste sur « les enjeux de ‘linternet, aux usages innovants ». www.internetactu.net

+ Framablog : blog sur le monde du libre (Wikipedia entre autre), affilié à Framasoft, Framagora, Framakey, Framawiki et Framabook. http://framablog.org/index.php/

+ Outils de veille. Quoi de neuf dans le monde merveilleux de la veille automatisée ?
http://inforizon.blogs.com/veille/

+ Klog. Les outils du web pour les documentalistes : blogs, RSS, wikis, travail collaboratif.
http://klog.hautetfort.com/

...

2- documentation/information

+ Documentation - Rouen : le site académique des professeurs documentalistes. http://documentaliste.ac-rouen.fr/spip/

+ Formdoc : Iufm de l’académie de Rouen : actualités documentaires.
http://formdoc.rouen.iufm.fr/

+ Savoirs CDI : faut-il encore présenter ce site de ressources professionnelles pour les professeurs documentalistes. http://savoirscdi.cndp.fr

+ NETeCLAIR : bulletin électronique du CRDP de Toulouse pour les CDI.
www.crdp-toulouse.fr/neteclair

+ Doc pour Docs : « site mutualiste et indépendant pour les professeurs documentalistes et les CDI ». Comme Savoirs CDI, il n’est plus à présenter mais on se doit de le dévorer et de le développer.
http://docspourdocs.free.fr

+ Un nouveau guide pour les enseignants documentalistes : des choses intéressantes pour ce site assez jeune. http://4tous.net/nged

+ EchosDoc : portail des spécialistes de l’Information et de la Documentation
. www.echosdoc.net/index.php

+ le blog de Jean-Michel Salaün : « Repérage de données sur l’économie des documents dans un environnement numérique.
 » par un universitaire québécois.
http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/

+ Bibliobsession 2.0. Le blog 2.0 d’un bibliobsédé des bibliothèques (2.0)
Bibliobsession 2.0
http://bibliobsession.free.fr/dotclear/index.php

+ Equipe médiathèque. S’informer, se former pour innover.
http://mail.esc-lille.fr/mblog/

+ Descripteurs. Site dédié aux thésaurus et autres vocabulaires contrôlés pour l’accès à l’information.
http://dossierdoc.typepad.com/descripteurs/

+ Formist. Formation à l’information scientifique et technique.
http://formist.enssib.fr/

+ Relation, transformation, partage. Portfolio de Richard Peirano.
http://richard.peirano.free.fr/wordpress/

+ ADDNB (Association pour le Développement des Documents Numériques en Bibliothèques).
http://www.addnb.fr/

+ SURFONSDOC. Le Blog de la Documentation dans l’académie d’Orléans-Tours
http://wwwphp.ac-orleans-tours.fr/documentation/blog/index.php

+ Libre accès à l’information scientifique et technique. Actualités, problématiques et perspectives.
http://openaccess.inist.fr/

+ Informer autrement.
http://www.informer-autrement.fr/

+ EDU’bases documentation. Fils RSS de la partie Documentation d’Educnet.
http://www.educnet.education.fr/bd/urtic/documentation/

...

Notes

[1article de wikipedia sur les flux RSS : http://fr.wikipedia.org/wiki/RSS_%28informatique%29 ; historique des formats RSS sur le site Opikanoba : http://opikanoba.org/xml/040315 ; découverte du format Atom sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Atom le 12 avrl 2007

[2Le format ATOM a été créé pour faire face à l’absence de normalisation des formats RSS. Une équipe a décidé de créer un format alternatif. Ce format est appuyé par Google.

[3A quoi servent les sauvegardes de vos abonnements aux flux RSS sous la forme d’un fichier OPML (langage de description de « plan détaillé »). Voici quelques réponses :
-  en changeant d’agrégateurs, la sauvegarde de votre fichier opml permet de
transférer votre sélection d’un type d’agrégateur ou d’un agrégateur à un autre,
-  la sauvegarde permet d’échanger votre sélection avec d’autres personnes
utilisant aussi cette technologie. Cela amène à la création d’une communauté autour d’un thème de recherche et le développement de la folksonomie (= possibilité d’effectuer des recherches en utilisant toute la puissance des communautés et des « réseaux sociaux » qui se créent chaque jour sur le web).

[4article de Wikipedia sur les widgets : http://fr.wikipedia.org/wiki/Widget , le 14 avril 2007

[5http://blog.epmdulyonnais.net/index.php ?2006/10/13/51-visite-et-utilisation-de-netvibes-pour-ceux-qui-ne-l-aurait-pas-encore-utilise (vidéos sur l’utilisation de netvibes).le 1é avril 2007
http://www.slideshare.net/bibliobsession/introduction-lusage-des-fils-rss-en-information-documentation/ (diaporama canadien sur l’utilisation de netvibes dans le domaine de l’information/documentation).Le 12 avril 2007
http://www.wisibility.com/blog.php/2007/03/28/339-netvibes : présentation vidéo de netvibes, durée 9’42, le 12 avril 2007

[6http://fr.wikipedia.org/wiki/Outline_Processor_Markup_Language : explication de l’OPML dans l’encyclopédie Wikipedia, le 14 avril 2007

[7A tag is simply a word you use to describe a bookmark. Unlike folders, you make up tags when you need them and you can use as many as you like. The result is a better way to organize your bookmarks and a great way to discover interesting things on the Web. Définition de ce qu’est un tag sur la page d’accueil de Del.icio.us.le 16 avril 2007