Vous êtes ici : Accueil > Culture professionnelle > Le numérique > Le réseau : lexique
Publié : 27 mars 2009
Format PDF Enregistrer au format PDF
Dernière modification : 25 avril

Le réseau : lexique

Adresse IP :
Nom UNIQUE servant à identifier un ordinateur connecté à un réseau. Une adresse IP est composée de 4 nombres et de 3 points. 193.25.63.102 par exemple.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101002529
Chaque équipement, serveur ou poste client connecté au réseau doit avoir une adresse IP unique.
http://encyclopedie.linternaute.com/definition/145/11/0/ip_address.shtml

Anneau :
Type de topologie de réseau. En général, des jetons y circulent (anneau à jeton).
http://www.lexique-informatique.com/A/anneau.html
Les ordinateurs sont reliés à un répartiteur (appelé MAU, Multistation Access Unit) qui va gérer la communication entre les ordinateurs qui lui sont reliés en impartissant à chacun d’entre-eux un temps de parole. Les deux principales topologies logiques utilisant cette topologie physique sont Token ring (anneau à jeton) et FDDI.
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/topologi.php3

B-routeurs (bridge-routeur ) :

Elément hybride associant les fonctionnalités d’un routeur et celles d’un pont. Ainsi, ce type de matériel permet de transférer d’un réseau à un autre les protocoles non routables et de router les autres. Plus exactement, le B-routeur agit en priorité comme un pont et route les paquets si cela n’est pas possible.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/brouteurs.php3
Équipement ayant à la fois les fonctionnalités d’un pont (bridge) et d’un routeur. Ces dispositifs sont répandus mais mal normalisés.
http://www.lexique-informatique.com/P/pont-routeur.html

Bus :
Topologie où tous les ordinateurs sont reliés à une même ligne de transmission par l’intermédiaire de câble, généralement coaxial. Le mot « bus » désigne la ligne physique qui relie les machines du réseau.
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/topologi.php3
Type de topologie de réseau, où tous les ordinateurs sont reliés à un même fil.
http://www.lexique-informatique.com/B/bus.html

Client/serveur :

Des machines clientes (des machines faisant partie du réseau) contactent un serveur, une machine généralement très puissante en terme de capacités d’entrée-sortie, qui leur fournit des services. Ces services sont des programmes fournissant des données telles que l’heure, des fichiers, une connexion, etc.
http://www.commentcamarche.net/contents/cs/csintro.php3

Clients :
Ordinateurs qui accèdent aux ressources partagées fournies par un serveur de réseau
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/concept.php3

Commutateur (switch) :
Pont multiports [qui] analyse les trames arrivant sur ses ports d’entrée et filtre les données afin de les aiguiller uniquement sur les ports adéquats (on parle de commutation ou de réseaux commutés)
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/commutateurs.php3

Commutation :
Établissement d’une connexion entre deux points d’un réseau. L’idée est de tirer profit d’une infrastructure commune, sachant qu’il est peu probable que tous les utilisateurs soient connectés en même temps.
http://www.lexique-informatique.com/C/commutation.html
Action d’associer temporairement des organes, des voies de transmission ou des circuits de télécommunication pendant la durée nécessaire au transfert de l’information.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101001300

Concentrateur (hub) :
Élément matériel permettant de concentrer le trafic réseau provenant de plusieurs hôtes, et de régénérer le signal.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/concentrateurs.php3
Dispositif permettant de réunir les données de plusieurs lignes à faible débit pour les transmettre sur une seule ligne à haut débit, ou inversement, de scinder le trafic d’une grosse ligne sur plusieurs petites.
http://www.lexique-informatique.com/H/hub.html

Datagramme :
La première unité d’information adressée à un ordinateur à travers Internet.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101001416

Ethernet :
Protocole de communication constitué de câbles, de cartes et d’un logiciel permettant à des ordinateur de communiquer entre eux sur un réseau local. L’Ethernet standard permet de communiquer à 10 Mbit/s, l’Ethernet 100 Base-T à 100 Mbits/s, et l’Ethernet 1000 Base-T à 1 GBit /s
http://www.vulgarisation-informatique.com/lexique.php?lettre=e

Etoile :
Type de topologie de réseau où les ordinateurs sont connectés à un même nœud du réseau. Ce nœud est en général un hub ou un routeur.
http://www.lexique-informatique.com/E/eactoile.html
Les ordinateurs du réseau sont reliés à un système matériel central appelé concentrateur (en anglais hub, littéralement moyen de roue). Il s’agit d’une boîte comprenant un certain nombre de jonctions auxquelles il est possible de raccorder les câbles réseau en provenance des ordinateurs. Celui-ci a pour rôle d’assurer la communication entre les différentes jonctions.
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/topologi.php3

FDDI (Fiber Data Distribution Interface ) :
Technologie d’accès au réseau sur des lignes de type fibre optique. Il s’agit en fait d’une paire d’anneaux (l’un est dit "primaire", l’autre, permettant de rattraper les erreurs du premier, est dit "secondaire"). Le FDDI est un anneau à jeton à détection et correction d’erreurs (c’est là que l’anneau secondaire prend son importance).
http://www.commentcamarche.net/contents/technologies/fddi.php3

HTTP (Hyper Text Transfert Protocol) :
Protocole utilisé pour transporter des pages HTML du WWW sur le réseau
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101002358
Protocole régissant les communications entre les serveurs du Web. Sa fonction première est d’établir la connexion avec un serveur, qui contient la page que l’on veut voir afficher, et de rapatrier cette page sur le poste de l’internaute. Pour établir cette connexion, le protocole se sert de l’adresse http que l’on fournit à son navigateur.
http://encyclopedie.linternaute.com/definition/152/11/hypertext_transfer_protocol.shtml

IP :
IP est le protocole spécifique à Internet, qui se charge de transmettre les données sous forme de paquets. L’envoi de ces paquets est réalisé en fonction des adresses de réseaux ou de sous-réseaux qu’ils contiennent.
http://encyclopedie.linternaute.com/definition/150/11/0/internet_protocol.shtml
Protocole de connexion qui gère l’envoi de paquets de données via Internet.
http://www.vulgarisation-informatique.com/lexique.php?lettre=i

LAN (Local Area Network) :
Il s’agit d’un ensemble d’ordinateurs appartenant à une même organisation et reliés entre eux dans une petite aire géographique par un réseau, souvent à l’aide d’une même technologie
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/types.php3

MAN (Metropolitan Area Network) :
Interconnecte plusieurs LAN geographiquement proches
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/types.php3

Passerelles (gateways) :
Système matériel et logiciel permettant de faire la liaison entre deux réseaux, afin de faire l’interface entre des protocoles réseau différents.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/gateway.php3
Système logiciel et/ou matériel gérant le passage d’un environnement à un autre, en assurant la conversion des informations d’un format à l’autre. Exemple : Passerelle AppleTalk, pour que le Macintosh s’ouvre enfin au reste du monde.
http://www.lexique-informatique.com/P/passerelle.html

Périphériques d’affichage :
il s’agit de périphériques de sortie, fournissant une représentation visuelle à l’utilisateur, tels qu’un moniteur (écran).
http://www.commentcamarche.net/contents/pc/peripherique.php3

Périphériques de stockage :

Il s’agit d’un périphérique d’entrée-sortie capable de stocker les informations de manière permanent (disque dur, lecteur de CD-ROM, lecteur de DVD-ROM, etc.) ; périphériques d’acquisition. Ils permettent à l’ordinateur d’acquérir des données telles particulières, telles que des données vidéo, on parle alors d’acquisition vidéo ou bien d’images numérisées (scanner) ; périphériques d’entrée : ce sont des périphériques capables uniquement d’envoyer des informations à l’ordinateur, par exemple les dispositifs de pointage (souris) ou bien le clavier.
http://www.commentcamarche.net/contents/pc/peripherique.php3

Pont (bridge) :

Équipement transférant des données d’un réseau à un autre sans les modifier, en utilisant le même lien, mais pas les mêmes protocoles.
http://www.lexique-informatique.com/P/pont.html
dispositif matériel permettant de relier des réseaux travaillant avec le même protocole.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/ponts.php3

Protocole :
Description des formats de messages et règles selon lesquelles deux ordinateurs échangeront des données. Les protocoles décrivent également les détails de bas niveau sur la façon dont deux machines communiquent ou des échanges de haut niveau entre deux programmes.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101004004
Ensemble des spécifications décrivant les conventions et les règles à suivre dans un échange de données. Exemple : lorsque l’on se connecte à son fournisseur d’accès Internet par modem, la procédure est invariablement la même : appel du numéro du fournisseur, ce dernier décroche la ligne et demande à l’appelant de s’identifier avant d’aller plus loin. On saisit alors son identifiant, son mot de passe, on envoie le tout pour qu’enfin la connexion soit établie. Ce "dialogue organisé" immuable constitue un protocole (simple) de communication. Des protocoles beaucoup plus sophistiqués sont mis en œuvre pour réaliser des échanges de données complexes.
http://encyclopedie.linternaute.com/definition/568/11/0/protocole.shtml

Répéteur :
Équipement simple permettant de régénérer un signal entre deux nœuds du réseau, afin d’étendre la distance de câblage d’un réseau.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/repeteurs.php3
Dispositif matériel permettant d’étendre l’utilisation d’un média (fibre optique, câble coaxial...) au-delà de ses capacités normales, en réémettant le signal qui s’atténuait tout en l’amplifiant au passage. Il faut plusieurs centaines de répéteurs pour traverser l’Atlantique à l’aide de fibres optiques.
http://www.lexique-informatique.com/R/reacpeacteur.html

Réseau :
Ensemble d’ordinateurs (y compris les périphériques qui y sont connectés) reliés ensemble par des canaux électroniques de communication, qui leur permettent d’échanger des informations entre eux.
http://www.lexique-informatique.com/R/reacseau.html
Ensemble des ordinateurs et périphériques connectés les uns aux autres.
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/concept.php3

Réseaux privés :
Réseaux appartenant à une même organisation
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/types.php3

Routeur :
Équipement d’interconnexion de réseaux informatiques permettant d’assurer le routage des paquets entre deux réseaux ou plus afin de déterminer le chemin qu’un paquet de données va emprunter.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/routeurs.php3
Dispositif matériel ou logiciel permettant de diriger les messages vers le bon destinataire, dans un réseau.
http://www.lexique-informatique.com/R/routeur.html

Serveur :
Ordinateur dédié à l’administration d’un réseau informatique. Il gère l’accès aux ressources et aux périphériques et les connexions des différents utilisateurs. Il est équipé d’un logiciel de gestion de réseau : un serveur de fichiers prépare la place mémoire pour des fichiers, un serveur d’impression gère et exécute les sorties sur imprimantes du réseau, enfin un serveur d’applications rend disponible sur son disque dur les programmes pouvant être appelés à travers le réseau.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101004517

Support de connexion :
Conditionne la façon dont les ordinateurs sont reliés entre eux.
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/concept.php3

TCP (Transmission Control Protocol)
Protocole chargé du contrôle lors du transfert de données. Son rôle consiste à vérifier que les paquets IP envoyés sont bien reçus en l’état, sans aucune perte ou changement sur le plan de leur intégrité.
http://encyclopedie.linternaute.com/definition/151/11/0/transfer_control_protocol.shtml

TCP/IP :
Ensemble de protocoles standard de l’industrie permettant la communication dans un environnement hétérogène. Protocole de la couche Transport, il fournit un protocole de gestion de réseau d’entreprise routable ainsi que l’accès à Internet.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101004925

Token ring =L’anneau à jeton :
Technologie d’accès au réseau basé sur le principe de la communication au tour à tour, c’est-à-dire que chaque ordinateur du réseau a la possibilité de parler à son tour. C’est un jeton (un paquet de données), circulant en boucle d’un ordinateur à un autre, qui détermine quel ordinateur a le droit d’émettre des informations.
http://www.commentcamarche.net/contents/technologies/token.php3

Topologie logique :
Méthode d’accès standard entre les ordinateurs, afin que ceux-ci connaissent la manière de laquelle les ordinateurs échangent les informations, notamment dans le cas où plus de deux ordinateurs se partagent le support physique.
http://www.commentcamarche.net/contents/lan/lanintro.php3

Topologie physique :
Configuration spatiale du réseau
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/topologi.php3
Organisation physique, cartographie d’un réseau
http://www.lexique-informatique.com/T/topologie.html

UDP (User Datagram Protocol) :
Un protocole utilisé pour les datagrammes.
http://www.dicofr.com/cgi-bin/n.pl/dicofr/definition/20010101005145

VPN (Virtual Private Network) :
Réseau étendu privé établi en créant des liaisons permanentes spécialisées entre réseaux d’entreprises à travers des réseaux publics afin de répondre aux besoins en partage des ressources de ses utilisateurs. Principal avantage du système : l’intégration de mécanisme de chiffrement et d’authentification pour préserver le réseau virtuel des utilisateurs non-autorisés.
http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/high-tech-1/d/vpn_1819/
Le principe du RPV consiste à créer un réseau privé au sein d’un réseau public. Cette démarche existe depuis longtemps : les opérateurs s’en servent pour gérer les lignes privées de leurs clients au sein des mêmes « tuyaux ». Aujourd’hui, on parle surtout de réseaux privés virtuels sur Internet. Les RPV mettent en oeuvre des mécanismes de contrôle d’accès (authentification des utilisateurs) et assurent la confidentialité des données (cryptographie).
http://www.alaide.com/dico.php?q=VPN&ix=1727
Utilisation de connexions sécurisées (souvent cryptées au niveau des protocoles les plus bas) afin de mettre en place un sous-réseau privé sur une infrastructure non sécurisée (par exemple sur l’Internet).
http://www.lexique-informatique.com/R/reacseau_priveac_virtuel.html

WAN (Wide Area Network) :
Interconnecte plusieurs LAN géographiquement éloignés
http://www.commentcamarche.net/contents/initiation/types.php3